LE COLLEGE DANS LA PRESSE



Les primaires ont fait du sport avec les collégiens


Au collège Hée-Fergant, vendredi dernier, la journée était placée sous le signe du sport et de la liaison entre les établissements scolaires publics.

Les élèves des écoles élémentaires du groupe scolaire Flaubert - La-Varende, Crouttes et Le Sap (du CP au CM2) ont été accueillis au collège. « Le cross est une institution. Depuis trois ans nous y associons les élèves du primaire », commente Mathieu Pantaléon, professeur d'EPS (Éducation physique et sportive).

Plus de trois cents élèves étaient réunis. Les collégiens ont prêté main-forte aux professeurs pour l'organisation de la journée et à l'encadrement des plus petits. Ouest France 21/10/15


Au conseil municipal des jeunes, Lina élue maire junior

L'installation du conseil municipal des jeunes (CMJ) s'est déroulée mardi, en mairie. Les jeunes nouvellement élus pour l'année ont été accueillis par le maire, Guy Romain. Le CMJ est encadré par Charline Carabi, animatrice et coordinatrice, épaulée par Jérémias Pinho, conseiller municipal délégué à la jeunesse. Chacun a exposé ses envies et projets pour la ville.

Le tour de table a commencé fort avec Yanis. À 9 ans, le jeune Vimonastérien ne manque pas d'ambitions, souhaitant avoir, sous le regard amusé des élus, « un lycée, plus d'habitants, une piscine municipale, une autoroute et un grand hôpital ». L'animatrice a rappelé qu'il s'agit de discuter « d'actions réalisables, essentiellement de petites actions destinées à sensibiliser tous les jeunes ».

Ali, 11 ans, souhaite « apporter mon expérience de jeune habitant et découvrir la politique ». Nathanaël, 11 ans, développe une passion peu commune, déclarant « adorer les scorpions ». Guy Romain, tout sourire, lui a répondu : « Tu dois adorer le maire alors, je suis sous le signe du Scorpion ».

Sébastien Gourdel, conseiller de la minorité, est intervenu : « Je suis aussi un jeune élu. Il est important qu'on sache ce que vous voulez, car nous travaillons pour vous ». Le maire a renchéri : « Il est vrai que Riad et Sébastien sont de jeunes élus amenés à avoir, très certainement, des responsabilités plus importantes à l'avenir ».

L'élection du maire junior a désigné Lina Boudin, 10 ans. Elle sera aux côtés de Guy Romain lors des cérémonies officielles. Son adjointe est Laurine Aligner, 10 ans.

La première action du CMJ sera au profit du Téléthon. Les jeunes élus ont à plancher sur des idées qu'ils exposeront lors de la prochaine séance, courant novembre. Ouest France 16/10/15

Les parents d'élèves conviés à une réunion d'information




Dans la perspective des élections des représentants des parents d'élèves qui auront lieu le vendredi 9 octobre, Michel Durdek, principal du collège Hée-Fergant, a tenu une réunion d'information à destination des parents, lundi soir.

Il s'agit « d'expliquer aux parents, notamment aux nouveaux, le rôle du conseil d'administration et du conseil de classe, ainsi que de présenter le Foyer socio-éducatif (FSE). Nous souhaitons une implication plus grande des élèves dans la vie du FSE, pour qu'ils deviennent plus acteurs que consommateurs ».

Au conseil d'administration de l'établissement seront appelées à siéger « sept parents, sept enseignants, sept personnalités, trois élèves, trois agents ainsi que les conseillers départementaux, un représentant de la Ville et un représentant de l'intercommunalité ».

En ce qui concerne les conseils de classe : « Nous avons généralement deux parents par classe. Il s'agit de permettre d'apporter la meilleure appréciation possible sur les bulletins, au vu de la situation de l'élève. Vous parents, pouvez apporter des éléments d'informations que nous n'avons pas ».

Delphine Muzard, gestionnaire de l'établissement a rappelé les aides existantes, tandis que François Labelle, conseiller principal d'éducation, a présenté le FSE. Ouest France 24/09/15


Une matinée sport et santé au collège


Le collège Hée-Fergant s'est associé, mercredi, à la Journée nationale du sport scolaire. « La matinée a été banalisée par le recteur pour tous les élèves en collège et lycée » indique Mathieu Pantaléon, professeur de sport.
Au programme, handball et triathlon avec des activités en lien avec la santé. Ainsi, les 6e se sont vu proposer un petit-déjeuner avec l'intervention de Françoise Fournier, infirmière scolaire. Les 5e ont bénéficié d'une intervention sur sport et nutrition, et les 4e sur la notion de sport et métabolisme. En lien avec leur programme d'Histoire, les 3e ont eu une action portant sur le sport pendant la Première Guerre mondiale. La matinée s'est terminée par une rencontre amicale opposant les élèves de 3e aux professeurs. Ouest France 18/09/15

Fournitures scolaires : « On divise la facture par trois »


Le collège Hée-Fergant, via son Foyer socio-éducatif (FSE), fait figure de précurseur : depuis près de trente ans, il propose un service de vente des fournitures scolaires aux familles.

François Labelle, conseiller principal d'éducation et trésorier du FSE, a en charge l'organisation de ce service qui présente un triple intérêt : épargner la course aux fournitures scolaires aux familles ; permettre aux élèves de disposer rapidement du matériel ; bénéficier des meilleurs tarifs.

Ce service est utilisé par la quasi-totalité les familles. Abdel est l'un des parents utilisateur du service. « C'est très appréciable et, qui plus est, cela permet de diviser la facture par trois », estime-t-il. Dès mercredi matin, les élèves de 6e étaient dotés des fournitures nécessaires. Les 5e, 4e et 3e les ont obtenues jeudi.

Le coût, ne comprenant pas le cartable, les crayons et la trousse, s'élève en moyenne à une trentaine d'euros pour un élève en 6e. Le prix inclut l'adhésion de 7 € au FSE et le coût des fournitures du matériel d'arts plastiques, pour un montant de 3 €. Ouest France 04/09/15


Une rentrée scolaire « sereine » au collège Hée-Fergant


« Maintenant, les vacances sont terminées. » Voilà, c'est dit. Michel Durdek, principal du collège, a accueilli les élèves et les parents, mardi matin, à l'occasion de la rentrée des 6e et des élèves de la Section d'enseignement général professionnel adapté.

Mercredi matin, c'était au tour des 5e, 4e et 3e de revenir sur les bancs de l'école. L'effectif reste stable, avec 175 élèves. Tous les postes de professeurs sont pourvus. Le principal a annoncé « une rentrée sereine ». L'équipe pédagogique sera amenée à réfléchir sur la mise en place de la réforme du collège, programmée pour la rentrée 2016. Ouest France 03/09/15


Un taux de réussite de 84,6 % au brevet des collèges


En poste depuis deux ans à la direction du collège Hée-Fergant, Michel Durdek entame sa 3e rentrée scolaire en étant officiellement conforté dans son rôle de principal. Le collège est inscrit en réseau d'éducation prioritaire

Le chiffre prévisionnel communiqué vendredi porterait l'effectif à 175 élèves (contre 195 en 2014). Un recul justifié par « la baisse de la démographie », selon le directeur.

Des chiffres encourageants

Concernant les résultats au brevet des collèges, le principal annonce avec une grande satisfaction un taux de réussite de « 84,6 % contre 62 % en 2014 et 54 % en 2013 ! » Le taux vimonastérien est légèrement au-dessus de la moyenne départementale (83,8 %) et légèrement en dessous de la moyenne académique (85,1 %). « Ce très bon résultat est le fruit du travail de toutes les équipes aussi bien celle enseignante que non enseignante », souligne le principal. Sur l'orientation prise par les élèves à leur sortie de 3e « 58 % sont partis en seconde générale et technologique, 36 % sont en seconde professionnelle, les 6 % restant se répartissant entre l'apprentissage et le redoublement ».

Le collège compte dix classes (deux 6e, deux 5e, deux 4e, trois 3e et une classe réunissant les 6e et 5e Segpa). L'équipe pédagogique compte 20 professeurs. Un seul changement est à noter, le poste de professeur d'allemand est pourvu par Valérie Violette. Le service administratif voit l'arrivée de Nadia Requier au secrétariat de direction, en remplacement de Sylvie Ridel, et de Delphine Muzard au poste de gestionnaire, en remplacement de Valérie Beaufils.

Les accès aux bâtiments bientôt rénovés

Au chapitre des travaux, le conseil départemental prévoit « la réfection des accès aux bâtiments pour la fin de l'année suivie, au printemps 2016, de la pose d'un nouvel enrobé dans la cour ». Michel Durdek n'émet qu'un regret, « que l'agent d'entretien en congé parental ne soit pas remplacé ».

La rentrée des élèves des classes de 6e ainsi que ceux de la classe de 6e et 5e de la Section d'enseignement général et professionnel adapté (Segpa) a lieu mardi, à 8 h 30. Les autres collégiens ont rendez-vous mercredi, à 8 h 30. Le service de vente des fournitures scolaires débute dès mercredi pour les élèves de 6e. Ouest France 31/08/15





Installation du comité de pilotage du Réseau d'éducation

Les écoles publiques de Vimoutiers sont maintenues en Réseau d'éducation prioritaire (Rep) à la rentrée en septembre et ce, jusqu'en 2019.

Le secteur bénéficie de ce dispositif depuis 1999. Il est destiné, grâce à l'octroi de moyens supplémentaires, à favoriser la réussite scolaire de tous les élèves en corrigeant l'impact des inégalités sociales et économiques par un renforcement de l'action pédagogique et éducative dans les établissements des territoires rencontrant les plus grandes difficultés sociales. L'annonce de ce maintien avait été faite en décembre.

Piloté par douze membres

Le comité de pilotage encadrant le dispositif a été installé, jeudi. Il se compose de douze membres : Daniel Delaporte, inspecteur pédagogique régional référent auprès du rectorat, Gilles Letourneur, inspecteur de la circonscription de L'Aigle, Michel Durdek, principal du collège Hée-Fergant, les directrices des écoles primaires, Agnès Laigre et Jean-Pierre Féret, conseillers départementaux, Marie-Thérèse Mayzaud, présidente de la Communauté de communes du Pays du camembert, et Marie-Christine Liard, vice-présidente, Guy Romain, maire de Vimoutiers, ainsi que des représentants de la Caisse d'allocations familiales et de la gendarmerie.

« L'Éducation nationale s'engage aussi à travailler en partenariat avec les acteurs locaux afin qu'ils connaissent les actions entreprises et les moyens qui y sont mis », souligne Daniel Delaporte. « Il est important d'informer les élus locaux sur ce qui se passe de la maternelle jusqu'au collège » renchérit Michel Durdek.

Le maintien du dispositif permet de disposer d'une dizaine de postes supplémentaires de la maternelle au collège, par rapport à une situation classique, engendrant un budget annuel « d'environ 400 000 € » alloué au renforcement des équipes éducatives.

La coordination des actions est assurée, dans le cadre d'un poste à mi-temps, pourvu par Aline Catrix. Ouest France 27/06/15

La présidente des parents d'élèves du public dépitée

La kermesse des écoles publiques et du collège se veut être le moment privilégié d'un rendez-vous destiné à marquer d'une manière festive, la fin de l'année scolaire. Son organisation incombe à l'association des parents d'élèves, le Cahier des parents. Afin de permettre au plus grand nombre de familles de pouvoir y assister, le jour avait été décalé au dimanche.

Mais dès le milieu de l'après-midi, les rangs des familles étaient, disons, plutôt clairsemés. Le spectacle des maternelles à peine terminé que certains parents des bambins ont retrouvé leur progéniture et s'en sont allés, alors que le spectacle enchaînait avec celui des élèves de l'école élémentaire puis des prestations réalisées dans le cadre des activités périscolaires.

Nathalie Hobbs, présidente de l'association est dépitée. « Nous avons moitié moins de monde. Si cela continue comme ça, il n'y aura plus de kermesse ! Les parents n'ont pas l'air de réaliser que c'est pour leurs enfants qu'on fait tout ça, afin qu'ils puissent bénéficier d'activités. C'est vraiment décourageant ! » Ouest France 30/06/15

Les apprentis comédiens en représentation au collège


Sous la houlette de Mathilde Nobilet et de Mélanie Bouron respectivement professeur de français et professeur d'arts plastiques au collège Hée-Fergant, un atelier théâtre a été animé durant l'année scolaire sur le temps du déjeuner.

Vingt-cinq élèves, de la 6e à la 3e ont pris part à l'animation.

Celle-ci a débouché, mardi midi, par la présentation d'un spectacle monté pour l'occasion par le groupe.

« L'atelier théâtre a permis de réaliser un travail sur la respiration, la voix, le placement, sur la façon de se sentir bien avec son corps et sa gestuelle mais aussi se positionner et occuper l'espace », commente Mathilde Nobilet.

Les élèves ont travaillé par petits groupes sur le spectacle. « Chacun a eu à présenter une saynète sur un texte connu et un mime ». Ouest France 26/06/15


Bons résultats des collégiens au concours The Big Challenge

The Big Challenge, c'est un grand jeu concours mené à l'échelon national à l'intention des collégiens ayant choisi l'anglais en première langue. À l'initiative d'Eloïse Darbeda, professeur d'anglais au collège Hée-Fergant, les élèves de 6e A et de 5e A ont pris part à ce jeu, le 12 mai dernier, pour la première fois. « Ils ont eu à répondre à 54 questions en 45 minutes portant sur tout le programme de l'année » explique Eloïse Darbeda.

« Finalement, ils ont pu se rendre compte qu'ils se plaçaient plutôt bien au niveau national ». En 6e, Margaux Favey réalise un excellent résultat. Elle se place 1re sur 19 au niveau de l'établissement, mais aussi 15e sur 458 à l'échelon départemental et 11 777e sur 110 974 participants à l'échelon national.

En 5e, Laurie Pérat se place elle aussi 1re sur 18 au niveau du collège, 29e sur 343 au niveau départemental et 14 904e sur 69 649 participants(tes) au niveau national.

A l'année prochaine

« Ces résultats sont très bons », soulignent Michel Durdek, principal, et Eloïse Darbeda. « Ce type de jeu concours leur permet de se situer et ne peut être qu'une source de motivation supplémentaire à être meilleur pour l'an prochain ».

La remise des récompenses s'est déroulée lundi, avec un diplôme spécial décerné à Margaux et à Laurie. Ouest France 24/06/15

Une boum pour refermer le mandat des jeunes élus


Mardi, avait lieu la dernière réunion de la mandature des jeunes élus siégeant au Conseil municipal des jeunes (CMJ). Depuis le mois de novembre, ils se sont retrouvés régulièrement autour de la table du conseil, en mairie, afin de décider des animations qu'ils souhaitaient mettre en oeuvre à destination de leurs petits camarades mais aussi des aînés de la commune.

Ils ont également pris une part active à la collecte de fonds au profit du Téléthon. Le 23 mai, ils ont organisé des grands jeux au parcours santé à destination des jeunes. Mais voilà, être élu n'implique pas simplement de faire acte de présence. Il faut aussi agir.

Du travail pour rien

Charline Carabi, animatrice, n'a pas mâché ses mots en début de séance en faisant une mise au point à l'intention des représentantes du collège. « Si on vous donne des responsabilités, assumez-les ! J'ai passé du temps à vous préparer les affiches et au final, celles-ci n'ont pas été distribuées. C'est du travail pour rien. Au final, nous n'avons eu qu'une quinzaine de participants au rendez-vous. » Charline poursuit : « Vous décidez d'organiser une boum, je compte sur vous ! »

Un tour de table a été effectué afin que chacun des élus donne son avis sur son organisation. La boum sera ponctuée de jeux. Une fois de plus, Charline les a sensibilisés au fait « que vous serez non seulement responsables de l'animation, mais aussi de la salle. Vous devrez veiller à ce que tout se déroule bien. Vous aurez aussi ensuite le ménage et le rangement de la salle à faire ».

Le CMJ donne rendez-vous à tous les jeunes âgés entre 6 et 14 ans, le samedi 27 juin, pour une boum à la salle Saint-Exupéry, de 14 h à 17 h. L'entrée est gratuite. Ouest France 11/06/15




La musique battait son plein à l'espace Saint-Exupéry, samedi, où les élus du conseil municipal des jeunes organisaient une boum. La petite déception a résidé en la fréquentation puisqu'ils n'ont été que 25 au rendez-vous.
Ouest France 29/06/15 


Une kermesse pour financer des activités culturelles


Les membres de l'association des parents d'élèves des écoles publiques, Le Cahier des parents, se retroussent les manches. Le dimanche 28 juin aura lieu la kermesse des écoles publiques et du collège, sous le hall du Pays d'Auge.

Ce rendez-vous constitue le temps fort des animations tout en contribuant à clore, de manière festive, l'année scolaire. Il permet aussi à l'association de collecter des fonds destinés « à financer des activités culturelles pour les élèves », commente Nathalie Hobbs, la présidente. Cette dernière regrette « qu'il n'y ait pas une mobilisation plus large. C'est surprenant de constater que ce sont toujours les mêmes parents qui s'investissent ».

L'association sportive du collège les épaulera dans l'organisation. La kermesse a été instaurée sur la journée du dimanche « afin de permettre à ceux qui travaillent le samedi, de pouvoir en profiter également ».

Elle se déroulera de 14 h à 18 h avec, à 14 h 30, le spectacle des élèves (de la maternelle au CM2) sur le thème du sport. Une dizaine de stands sera proposée, des enveloppes surprises ainsi qu'une tombola avec la vente des programmes et à la clé un téléviseur écran plat 80 cm, une tablette tactile, des places au Futuroscope, etc.

Dimanche 28 juin, de 14 h à 18 h, hall du Pays d'Auge. Ouest France 13/06/15


Les élus visitent le collège Hée-Fergant


Mercredi, le principal du collège Arlette-Hée-Fergant, Michel Durdek, accueillait les élus du pays du Camembert, dont les conseillers départementaux, Agnès Laigre et Jean-Pierre Féret, et Marie-Thérèse Mayzaud, présidente de la communauté de communes, pour une visite de l'établissement.

Le principal a eu le plaisir d'annoncer, qu'après une période d'intérim, il était nommé à Vimoutiers pour une période d'au moins trois ans. L'établissement, classé en réseau d'éducation prioritaire, compte à ce jour 193 élèves dont 120 demi-pensionnaires.

« Concernant la cuisine, la fabrication est majoritairement faite maison, en circuit court avec la chambre d'agriculture pour les produits locaux. Nous y tenons beaucoup car cela permet de proposer une nourriture de qualité aux enfants et d'éviter le gaspillage. Le prix du repas est de 1,80 € pour les demi-pensionnaires (prix réel de 3,50 €) », a expliqué le principal.

« Le collège a été construit il y a cinquante ans, des travaux de rénovation sont donc nécessaires », a commenté le maire, Guy Romain. Concernant l'appel à projet numérique, le dossier de Vimoutiers, pourtant compris dans les trois premiers du département, n'a pas été retenu. Marie-Thérèse Mayzaud propose de « revoir le dossier pour débloquer la situation ». Les élus ont ensuite effectué la visite des locaux pour se rendre compte des travaux à effectuer en priorité. Ouest France 23/05/15

Un chèque de 300 € à Young DP3 Entreprise


Dans le cadre de l'option Découverte professionnelle, dix-huit collégiens de l'établissement Hée-Fergant développent un projet en lien avec l'association Entreprendre pour apprendre (EPA), sous la houlette de Jennifer Gautier, professeur de mathématiques.

Pour ce faire, ils ont créé Young DP3 Entreprise, une sorte de société miniature au sein de laquelle ils développent un produit portant sur la création de bougies décoratives sur ardoise.

Ils bénéficient du soutien de plusieurs entreprises locales comme la caisse locale du Crédit Agricole qui, par le biais du Fonds initiative, a alloué une somme de 300 € au projet.

Le chèque a été remis mardi, aux jeunes entrepreneurs par Gérard Hélbert, directeur, et par Bernard Bruand, président du conseil d'administration de la caisse locale, en présence du principal, Michel Durdek. Tous n'ont pu que se féliciter de cette initiative formatrice.

Pour l'heure, près de 110 bougeoirs ont été vendus par la jeune entreprise. Le produit étant adaptable selon les fêtes, les élèves proposent actuellement des bougeoirs pour Pâques. Ils tiendront un stand sur le marché à Vimoutiers, le vendredi 3 avril, à partir de 8 h 30. Tarif du bougeoir sur ardoise : 5 €. Ouest France 19/03/15


Les collégiens formés aux gestes des premiers secours


Françoise Fournier, infirmière et François Labelle, conseiller principal d'éducation, au collège Hée-Fergant sont formateurs Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1). Depuis sept ans, ils dispensent des formations auprès des collégiens et du personnel de l'établissement. Mardi, quatre-vingt-dix élèves se sont vus remettre pour les uns (5e) le certificat de compétences de citoyen de sécurité civile, pour les autres (3e) une attestation de recyclage.

Les élèves ont bénéficié d'une formation de dix heures. « Cela leur permet d'être en mesure de préserver une victime sans aggraver la situation et de dispenser les gestes de premiers secours », explique Françoise Fournier. Le principal, Michel Durdek a, pour sa part, mis l'accent sur le fait que « tous les élèves sortants de Hée-Fergant sont formés aux gestes de premiers secours et ça, ce n'est pas donné à tous les établissements »

Ouest France 13/03/15

L'univers de Christian Ronceray à la galerie d'art du collège


Paysages mémoire, tel est le nom de la série de toiles exposée par Christian Ronceray à la galerie d'art du collège Hée-Fergant.

Enseignant, Christian Ronceray est aussi artiste. Il est autodidacte en la matière, « un vrai ! ». L'initiative de cette exposition revient à Mélanie Bouron, professeur d'arts plastiques. « C'est la première fois que quelqu'un vient dans mon atelier et s'occupe de tout ! » a commenté l'artiste, lors du vernissage, jeudi.

L'oeuvre de Christian Ronceray, commencée il y a trente ans, est ponctuée de plusieurs cycles. Elle est en perpétuelle évolution. Après la peinture et l'être humain, apparaissent dans ses tableaux les architectures, les paysages, les livres et l'écriture.

« La matière comme les écorces et les vieilles toiles, est le point de départ indispensable à l'origine du tableau. Tout va naître de cette matière première qui par ses formes, sa structure va petit à petit se mettre en place, se transformer et créer un univers ». Son univers. Au fil du temps un basculement se produit. « Je ressens le besoin de délaisser les écorces pour ne plus utiliser que le pyrographe sur la toile seule ». C'est le début du cycle Paysages mémoire qui dure depuis ces sept dernières années.

Des traces de brûlures

« Je m'aperçois que je retrouve les mêmes sensations que lorsque je dessine avec seulement un crayon et une feuille ». Il n'y a plus alors d'intermédiaire mais simplement des traces de brûlures sur la toile. « C'est avec cette économie de moyens que j'essaie d'aller à l'essentiel, au dépouillement. Une recherche qui est la mienne et la même depuis le début, mais qui me fait prendre des chemins différents pour y accéder. Chemins que j'ai suivis en me laissant guider par mon intuition, sans jamais savoir où ils me conduiraient mais tout en étant certain que je ne pouvais en prendre d'autres. » Ouest France 09/03/15

Jusqu'au 27 avril, exposition Paysages mémoire, visible aux jours et horaires d'ouverture du collège Hée-Fergant, de 8 h 30 à 17 h. Ouverte à tous.

Carole Rio à la présidence du foyer socio-éducatif

Le foyer socio-éducatif (FSE) du collège Hée-Fergant a tenu son assemblée générale, mardi. Une telle réunion ne s'était pas produite depuis six ans, « c'était en janvier 2009 », précise François Labelle, le trésorier.

À cette occasion, un nouveau bureau a été constitué avec à la présidence, Carole Rio (en tant que parent d'élève), au secrétariat, Grégory Janvier et à la trésorerie, François Labelle.

Les élèves seront sollicités afin de pourvoir les postes de vice-président, de secrétaire adjoint et de trésorier adjoint. Il a été décidé de dépoussiérer les statuts de l'association, dans les semaines à venir, ceux-ci datant de 1969.

Les principales missions du FSE portent sur l'organisation de la vente des fournitures scolaires et l'aide au financement des sorties des élèves. Lors de la réunion, il a été rappelé le souhait émis par les élèves de pouvoir disposer d'un lieu de vie.

Le FSE va se pencher sur cette question avec le principal, Michel Durdek, car avant de pouvoir l'envisager, il faut pouvoir disposer d'un local.

L'intérêt d'un tel projet c'est qu'il permettra de mobiliser les élèves au fonctionnement de ce foyer par le biais de la vente de chocolats, de viennoiseries, tout en permettant de collecter des fonds qui contribueront à financer des projets. Ouest France 26/02/15


Des collégiens font le maxi pour leur mini-entreprise


Dix-huit collégiens de l'établissement Hée-Fergant, qui ont pris l'option découverte professionnelle, sous la houlette de Jennifer Gautier, professeure de mathématiques, développent actuellement un projet en lien avec l'association Entreprendre pour apprendre (EPA).

L'objectif est de permettre à des scolaires et à des étudiants de développer leur sens de l'initiative et des responsabilités, de s'initier à la gestion de projets et à la vie économique, d'acquérir un esprit d'entrepreneur ainsi qu'un ensemble de savoir faire et de savoir être.

Elle s'appuie sur différents outils et programmes, parmi lesquels la mini-entreprise. L'automne dernier, ils ont ainsi créé Young DP3 entreprise et opté pour développer la création de bougies décoratives sur ardoise.

Avec des partenaires

Mardi, en fin de journée, avait lieu l'assemblée générale de la mini-entreprise durant laquelle la directrice générale, Rachel Guerrier, et ses directrices, ont expliqué la démarche, l'étude de marché préalablement effectuée, le choix du produit développé, ainsi que le bilan financier provisoire qui dégage pour l'heure un bénéfice de 489 €.

Ils ont souligné combien l'aide de leurs six sponsors a été précieuse pour que leur projet puisse voir le jour. Il s'agit de : Point P, Crédit Agricole, fleuriste Logé, M. Bricolage, TG Pub et entreprise Deslandes-Onfroy.

Gérard Hélbert, directeur de l'agence du Crédit agricole, avait assuré l'entretien préalable des élèves en vue de la répartition des postes. Il se dit « emballé » par ce projet mais aussi « de voir des jeunes polis et motivés. Avec cette mini-entreprise, c'est épatant de les voir s'investir comme ça ! Ils ont mûri depuis que je les ai reçus en entretien. Ils ont pris confiance en eux. Je suis agréablement surpris ». Pétra Pluijms est la dirigeante de TGPub à Argentan, marraine du projet. « C'est une très belle initiative. ».

La vente des bougies décoratives se poursuit. Les collégiens défendront leur projet à Caen le 20 mai pour tenter d'accéder au concours national du meilleur projet. Sur l'ensemble de la Basse-Normandie comme l'a signalé Michel Durdek, le principal « cinquante collèges et quinze lycées sont en lice »

Ouest France 06/02/15



Les écoles maintenues en Réseau d'éducation prioritaire


Les écoles publiques sont maintenues en Réseau d'éducation prioritaire (Rep) pour la rentrée de septembre. Ce dispositif, le secteur en bénéficie depuis le début des années 2000. Il est destiné, grâce à l'octroi de moyens supplémentaires, à favoriser la réussite scolaire de tous les élèves en corrigeant l'impact des inégalités sociales et économiques, par un renforcement de l'action pédagogique et éducative dans les établissements des territoires rencontrant les plus grandes difficultés sociales.

Un soulagement

L'annonce de ce maintien, faite en décembre, a été accueillie « avec soulagement. Cela va permettre de continuer le travail bien amorcé cette année, ainsi que les actions entreprises destinées notamment, à établir des passerelles entre nos établissements », commente Michel Durdek, principal du collège Hée-Fergant, accompagné de Sabrina Feilleux, coordonnatrice à mi-temps du Rep, poste pourvu depuis la rentrée dernière.

Les établissements concernés sont l'école maternelle Jean-de-la-Varende, l'école élémentaire Gustave-Flaubert et le collège. Vimoutiers compte parmi les douze Rep de l'académie de Caen.

Le réseau bénéficie de moyens humains et financiers supplémentaires. Cela se manifeste notamment par : un effectif par classe plafonné à 24 élèves ; la scolarisation des enfants de moins de 3 ans ; chacune des écoles bénéficie du dispositif plus de maîtres que de classes ; un accueil renforcé des parents ; l'obligation faite aux élèves de 6e de rester dans l'établissement jusqu'à 16 h 30, avec la mise en place d'un accompagnement pour les devoirs ; avoir plus d'assistants d'éducation pour encadrer et écouter les élèves, ou encore le maintien du poste de l'infirmière à temps complet et la présence d'une assistante sociale une journée et demie par semaine. Ouest France le 19/01/15


Les collégiens créent leur mini-entreprise, Young DP3


L'initiative

Dans le cadre de leur scolarité, les élèves de 3e peuvent choisir en option, la découverte professionnelle. À raison de trois heures par semaine, ils sont ainsi amenés à appréhender concrètement le monde professionnel, les métiers, les formations et les diplômes qui y mènent.

Dix-huit collégiens de l'établissement Hée-Fergant ont pris cette option. Sous la houlette de Jennifer Gautier, professeur de mathématiques, ils développent un projet en lien avec l'association Entreprendre pour apprendre (EPA). Celle-ci a pour but de permettre à des scolaires et à des étudiants de développer leur sens de l'initiative et des responsabilités, de s'initier à la gestion de projets et à la vie économique, d'acquérir un esprit d'entrepreneur ainsi qu'un ensemble de savoir faire et de savoir être.

Société miniature

Cette association est gérée par « le conseil régional, le ministère de l'Éducation nationale et le Medef », explique Michel Durdek, principal du collège.

Elle s'appuie sur différents outils et programmes, parmi lesquels la mini-entreprise. Le projet consiste en la création et l'animation, par les jeunes, d'une sorte de société miniature. « Je les guide mais ils restent autonomes dans leurs démarches et dans leurs prises de décisions collectives », commente Jennifer Gautier. Chacun d'entre eux a passé un entretien avec un professionnel du recrutement pour se répartir les postes.

Le rôle de directrice générale est revenu à Rachel Guerrier, et celui de directrice de communication à Léa Guidez. Le groupe a choisi de baptiser sa mini-entreprise Young DP3 entreprise.

Le produit développé porte sur la création de bougies décoratives sur ardoise. « Notre produit est adaptable en fonction des événements. En ce moment il s'agit des fêtes de fin d'année », expliquent Rachel et Léa. Les jeunes ont démarché six entreprises locales afin d'obtenir les matériaux nécessaires. « Nous remercions les dirigeants car tous ont bien joué le jeu ».

Les collégiens aussi se sont pris au jeu : « en fait, qu'il s'agisse de notre projet, c'est très motivant ! » Jennifer Gautier découvre ses élèves « sous un autre angle. Ce projet les responsabilise ». Pour les fêtes de fin d'année, les commandes ont afflué au sein du collège. Les élèves envisagent, courant 2015, de vendre leurs produits sur le marché. Le bénéfice servira à financer une sortie ou à faire un don à une association. En mai, les jeunes entrepreneurs se rendront à Caen pour présenter leur projet. Ouest France 11/12/14



Action de sensibilisation auprès des collégiens


À l'initiative de Geneviève Lebreton, du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), le film documentaire Food Savers, présenté il y a deux semaines lors d'une soirée débat organisée à la médiathèque intercommunale, a été diffusé, jeudi après-midi, aux élèves des classes de 6e du collège Hée-Fergant.

En effet, comme l'indique Généviève Lebreton, « l'action de sensibilisation doit être faite également auprès de nos jeunes, les consommateurs de demain ».   Ouest France 29/11/14


Sullivan, élu maire junior du conseil municipal des jeunes


L'installation du conseil municipal des jeunes (CMJ) s'est déroulée mardi, à la mairie. Les nouveaux élus ont pris place autour de la table où se tiennent habituellement les séances du conseil municipal. Les jeunes ont été accueillis par Guy Romain, le maire, par Fatima Zahmoun, directrice générale des services de la mairie, ainsi que par les élus référents qui épaulent Charline Caraby dans l'animation et l'encadrement du CMJ.

D'autres responsabilités

Parmi les nouveaux élus, Guillaume, 9 ans, s'est distingué par son intervention sur ses motivations qui l'ont conduit à solliciter les suffrages de ses petits camarades. « Je souhaitais voir comment se déroule un conseil municipal. Je suis délégué de ma classe à l'école Notre-Dame et je voulais, en étant élu, avoir d'autres responsabilités ».

Quant à ses idées : « Faire un peu de cuisine en atelier, faire du sport et plein d'autres trucs ». Hamza, 11 ans, élève au collège Hée-Fergant a fait part d'une réflexion pleine de bon sens. Lui-même et sept autres de ses petits camarades (soit huit prétendants sur douze élus présents), se sont porté candidats à l'élection à la fonction de maire junior.

« Est-ce que je peux voter pour moi ? » a-t-il demandé. Réponse : « Oui, bien sûr ». Et Hamza, d'ajouter « Mais si chacun peut voter pour lui, on sera tous maires ! » Mais bon, ce sera Sullivan Gallienne, 12 ans et demi, qui l'emporte. Ses adjointes sont Capucine Pétrault et Coralie Jenvrin.

La première action du CMJ sera au profit du Téléthon avec l'organisation, le samedi 6 décembre, d'une kermesse. Ils se retrouveront le mardi 25 novembre pour peaufiner son organisation. Ils détermineront également les actions qu'ils souhaiteront mettre en oeuvre durant leur année de mandat.

Composition du CMJ. École Gustave-Flaubert. CM2, Enora Pétrault ; CM1, Laurine Montreuil et Annaëlle Busnel ; Clis (Classe d'intégration scolaire), Sébastien Suzémont.

Collège Hée-Fergant. 6e Segpa (Section d'enseignement général professionnel adapté), Corentin Poret (titulaire) ; 6e B, Manon Longo et Hamza Dante ; 5e B, Léa Journet et Capucine Pétrault ; 5e A, Coralie Jenvrin et Sullivan Gallienne.

École Notre-Dame. CM1, Leny Normand et Guillaume Carpentier ; CM2, Alia Bihi et Lylou Demars-Renard. Ouest France 06/11/14


Les primaires ont passé la journée au collège


Dans le cadre de la liaison entre les établissements scolaires publics, le collège Hée-Fergant a accueilli, vendredi, les élèves des écoles élémentaires Gustave-Flaubert, Crouttes et Le Sap (du CP au CM2) pour une journée sport et détente.

351 élèves ont participé au cross avant de partir en vacances de la Toussaint. Ouest France 21/10/14


Un nouveau conseil municipal des jeunes a été élu


Les élections en vue d'élire le nouveau Conseil municipal des jeunes (CMJ) se sont déroulées dans les établissements scolaires, lundi, au collège Hée-Fergant, mardi à l'école élémentaire Gustave-Flaubert et jeudi, à l'école Notre-Dame. Les élèves, du CM1 à la 5e, ont été appelés à se rendre aux urnes pour élire celles et ceux amenés à les représenter durant l'année 2014-2015. Étaient éligibles les élèves des classes de CM1, CM2, 6e et 5e.

École Gustave-Flaubert. CM2, Enora Pétrault (titulaire) ; CM1, Laurine Montreuil (titulaire) et Annaelle Busnel (suppléante) ; Clis (Classe d'intégration scolaire), Sébastien Suzemont (titulaire).

Collège Hée Fergant. 6e Segpa (Section d'enseignement général professionnel adapté), Corentin Poret (titulaire) ; 6e B, Manon Longo (titulaire) et Hamza Dante (suppléante) ; 5e B, Léa Journet (titulaire) et Capucine Pétrault (suppléante) ; 5e A, Coralie Jenvrin (titulaire) et Sullivan Gallienne (suppléant).

École Notre-Dame. CM1, Leny Normand (titulaire), Guillaume Carpentier (suppléant) ; CM2, Alia Bihi (titulaire) et Lylou Demars-Renard (suppléante).

Le conseil municipal des jeunes se compose de quatorze élus. Son installation aura lieu le mardi 4 novembre, à 17 h 30, à la salle du conseil à la mairie.

Ouest France 18/10/14

Philippe Jalabert, un professeur passionné et passionnant



Portrait

À tout juste 40 ans, Philippe Jalabert a quasiment passé la moitié de sa vie à enseigner au collège Hée-Fergant. Ce Toulousain déraciné s'est réimplanté dans un établissement qu'il espère bien ne pas quitter de sitôt.

L'homme a le sourire avenant et cette voix chantante caractéristique du sud-ouest avec ce charmant accent qui vous ensoleille la journée. Mais ne vous y trompez pas. Ce « gentil » sait se faire respecter par ses élèves. « Je peux être sévère. Mais je ne les terrorise pas non plus. Ils savent qu'il y a des règles à respecter. En cas de manquement, la sanction est immédiate ».

Il ne connaissait ni Vimoutiers, ni l'Orne

Toulousain, Philippe Jalabert a migré à Vimoutiers, « il y a dix-sept ans ». Promu professeur, il a effectué un stage d'une année au sein d'un établissement à Auch (Gers) avant d'être muté dans la région. « Je venais du pays du foie gras et j'ai découvert qu'ici, il y en avait aussi du bon ! ».

Il se souvient très exactement de cette fin du mois d'août 1997 où il a reçu un appel de Sylvie Ridel, du secrétariat de direction, lui notifiant qu'il était le nouveau professeur de technologie du collège de Vimoutiers, dans l'Orne. « Même le département ne me disait rien, avoue-t-il en riant. J'ai pris mon encyclopédie papier pour voir où c'était. J'étais persuadé qu'on m'enverrait dans une grande ville. Le lendemain je suis arrivé par la côte de Gacé où il y a le char Tigre. J'ai été surpris de voir que je me retrouvais à la campagne ».

Dès la rentrée, il a été pris sous l'aile du couple Chambard. Pierre Chambard était professeur de technologie, à l'origine de la mise en réseau informatique du collège, son épouse était documentaliste. Ce collègue et ami (décédé trois ans après qu'il soit parti en retraite) a beaucoup compté pour le jeune professeur d'alors. « C'était mon papa de la technologie ». Aujourd'hui, c'est lui qui pilote le réseau et en assure la maintenance.

Comme tout passionné qui se respecte, il ne compte pas son temps. « Je suis rémunéré 2 h 30 par semaine pour cela mais j'en passe au moins dix ! ». Les anecdotes ne manquent pas. « Plus d'une fois je me suis retrouvé enfermé dans le bâtiment. Je n'avais pas vu le temps passer. Une fois, j'ai même fait sonner l'alarme... ». Philippe Jalabert considère le collège comme « ma seconde maison. Si on veut bien faire les choses, il n'y a pas le choix, il faut y passer du temps. »

Le fait d'être inscrit en zone d'éducation prioritaire « nous permet de travailler beaucoup en équipe. Je me suis rendu compte que les élèves en grande difficulté étaient très attachants. Ici, ils ont besoin d'apprendre de façon ludique. Il leur faut être en action et avoir du concret. À nous de nous adapter ».

Les deux premières années, « j'ai demandé à retourner dans ma région ». Au bout de ces deux ans, « j'ai été titularisé ».

Deux autres années plus part « je demandais à rester ». Aujourd'hui, « je n'imagine même pas quitter Vimoutiers ». Ouest France 08/10/14



Le site internet du collège réactivé et actualisé

Le collège Hée-Fergant est l'un des établissements de la région le mieux doté en matériels informatiques. Il dispose d'un parc de 183 ordinateurs (chiffre comprenant les portables et les tablettes numériques). Depuis l'an passé, Philippe Jalabert, professeur de technologie, est secondé par Virginie, assistante informatique.

Elle a en charge, notamment l'actualisation du site internet du collège réactivé depuis quelques mois. Chaque jour elle effectue les mises à jour destinées à communiquer les informations liées à la vie et au fonctionnement de l'établissement. « Ce peut-être des changements dans les emplois du temps, des informations en lien avec l'association sportive, le cahier de texte numérique pour toutes les classes etc. ». Il s'adresse aussi bien aux élèves qu'aux professeurs et aux parents.

Site internet : www.fergant.clg61.ac-caen.fr Ouest France 02/10/14

Journée nationale du sport scolaire au collège


Dans le cadre de la Journée nationale du sport scolaire, la matinée, mercredi, a été banalisée pour tous les élèves des classes de 6e et ceux de 6e et 5e Segpa (Section d'enseignement professionnel adapté) au collège Hée-Fergant. L'établissement, sous la houlette des professeurs de sport, Mathieu Pantaléon et Grégory Janvier, a fait le choix d'axer cette Journée nationale sur les jeunes collégiens avec l'organisation d'un trophée des 6e. Au programme de la matinée : du handball, un relais en basket en dribblant et une course longue. Les élèves de 4e et de 3e ont été associés à l'opération en prêtant main-forte aux professeurs pour le bon déroulement du rendez-vous. Ouest France 19/09/14

Les collégiens ont effectué leur rentrée



Les élèves de 5e, 4e et 3e au collège Hée-Fergant ont effectué leur rentrée, mercredi matin. Les élèves de 6e et ceux de la Segpa ont effectué la leur, la veille au matin, bénéficiant d'une journée leur permettant de prendre leurs repères avant de se retrouver mêlés à leurs aînés. Pour cette rentrée, l'établissement accueille 193 collégiens. Ouest France 04/09/14

Un service plébiscité au collège Hée-Fergant



Le collège Hée-Fergant, via son Foyer socio-éducatif (FSE), fait figure de précurseur : depuis près de trente ans il propose un service de vente des fournitures scolaires aux familles.

François Labelle, conseiller principal d'éducation et trésorier du FSE a en charge l'organisation de ce service qui présente un triple intérêt : épargner la course aux fournitures scolaires aux familles ; permettre aux élèves de disposer rapidement du matériel demandé par les professeurs et bénéficier des meilleurs tarifs.

Ce service est utilisé par la quasi-totalité les familles. Dès mercredi matin, les élèves de 6e qui avaient effectué leur rentrée la veille, étaient dotés des fournitures nécessaires pour l'année. Les 5e, 4e et 3e en ont été dotés le jeudi.

Le coût, ne comprenant pas le cartable, ni les crayons, ni la trousse s'élève en moyenne à une trentaine d'euros pour un élève en 6e. Le prix inclut l'adhésion de 5 € au FSE et le coût des fournitures du matériel d'arts plastiques, pour un montant de 2 €. Ouest France 05/09/14

Aline Catrix, coordinatrice du Réseau d'éducation prioritaire

Les écoles Jean-de-la-Varende et Gustave-Flaubert du secteur public de Vimoutiers ainsi que le collège Hée-Fergant sont inscrits en Réseau d'éducation prioritaire (Rep) depuis plusieurs années. Depuis 2008, le poste de coordinateur n'était plus pourvu. Cette rentrée scolaire voit l'arrivée d'Aline Catrix à ce poste à mi-temps. Son autre mi-temps, elle le consacre au dispositif Plus de maîtres que de classes, à l'école primaire Gustave-Flaubert.

Michel Durdek, principal du collège rappelle que « les établissements inscrits en Rep sont dotés de moyens supplémentaires. À ce titre, nous avons des comptes à rendre à notre hiérarchie. L'an passé, avec l'inspecteur de l'éducation nationale de la circonscription, Gilles Letourneux, nous avons fait le constat qu'il n'y avait personne pour assurer ce relais. Il était nécessaire de réactiver ce poste ».

Aline Catrix vient d'Alençon. Pour l'heure « tout est à reconstruire et à mettre en place. Il faut harmoniser la pratique des enseignements du primaire et du secondaire afin qu'il y ait une continuité pédagogique entre les établissements. Le but premier est de lutter contre les difficultés scolaires ».

Il s'agira, après avoir identifié les lacunes, d'y pallier, avec la mise en place d'actions, notamment par le biais d'échanges sur le plan pédagogique. Aline Catrix sera chargée de faire le lien. Cette semaine, une réunion commune avec les enseignants du CM2 et des professeurs, s'est déroulée afin de définir des actions à mener dans le cadre de la liaison CM2-6e. Une opération à laquelle seront associées les écoles du Sap et de Crouttes.

Dans le courant de l'année, seront organisés deux à trois conseils réunissant les écoles et le collège. Ouest France 05/09/14


Au collège Hée-Fergant, 62 % des élèves ont obtenu leur brevet


La direction du collège Hée-Fergant reste assurée, pour la seconde année, par Michel Durdek. Ce dernier compte « poursuivre et pérenniser ce qui a été entrepris l'année dernière avec les équipes ». Jeudi, le chiffre prévisionnel portait l'effectif à 195 élèves « contre 203 en 2013 ». Cette baisse, explique Michel Durdek, se justifie « essentiellement par une baisse de la démographie. On constate toutefois, et en cela c'est encourageant, le retour d'anciens élèves ainsi que l'inscription de nouveaux arrivants liés aux bons échos générés par le travail entrepris par tous, l'an passé ».

Personne sur le carreau

Concernant les résultats au brevet des collèges, le principal annonce un taux de réussite de 62 % pour l'établissement, contre « 54 % en 2013. Il est à souligner que tous nos élèves sortant de 3e ont obtenu leur orientation, soit en seconde générale, soit en seconde professionnelle, soit en apprentissage. C'est très positif car cela veut dire qu'aucun élève n'est resté sur le carreau ». Le collège, classé avec les écoles publiques en réseau d'éducation prioritaire, compte dix classes (deux 6e, deux 5e, deux 4e, trois 3e et une classe réunissant les 6e et 5e Segpa, Sections d'enseignement général et professionnel adapté).

Composée de 19 professeurs, l'équipe pédagogique est renouvelée de six professeurs. « On se réjouit du maintien de Denis Bellou à son poste d'enseignant spécialisé », signale Michel Durdek. Par contre, un poste de surveillant sur les quatre que comptait le collège a été supprimé.

Au chapitre des travaux, un portail sécurisé a été installé du côté de l'entrée affectée au personnel et la rénovation d'un logement est en cours. Le conseil général projette également la réfection de la cour ainsi que les escaliers des bâtiments. Le collège sera doté prochainement d'un défibrillateur.

La rentrée des élèves des classes de 6e ainsi que ceux de la classe de 6e et 5e de la section Segpa a lieu mardi 2 septembre à 8 h 30. Les autres collégiens (5e, 4e et 3e) ont rendez-vous le mercredi 3 septembre. Le service de vente des fournitures scolaires débutera dès le mercredi pour les élèves de 6e.
Ouest France 01/09/14


 
LES COLLEGIENS EN SPECTACLE AU QUAI DES ARTS


Dans le cadre de la chorale du collège Hée-Fergant, les élèves du professeur Geneviève Balloche donneront un spectacle le jeudi 5 juin, au Quai des Arts, à Argentan, à 20 h 15, où ils interpréteront le conte, Le joueur de flûte d'Hamelin. Tarifs : 5 € par adulte et 2 € par enfant. Réservations auprès du secrétariat du collège François-Truffaut d'Argentan, au 02 33 67 31 34. Ouest France 04/06/14



LES COLLEGIENS SE DISTINGUENT AU CONCOURS D'ENIGMES

La Semaine des mathématiques a lieu chaque année à l'échelon national. À l'échelle de l'Académie, les élèves du collège Hée-Fergant, sous la houlette des professeurs de mathématiques, Jennifer Gautier et Thomas Canu, ont participé au concours d'énigmes.

« Chaque jour une énigme a été proposée sur le site du rectorat. Les trois premiers élèves qui renvoyaient la bonne réponse étaient mis en avant sur le site », expliquent les professeurs. Ainsi sur l'ensemble de la semaine, « le collège Hée-Fergant a figuré dans le top 3 à l'échelon régional, pendant trois jours sur cinq ».

Les élèves de 5e ont décroché une première place et une trentaine d'élèves se sont illustrés durant cette semaine. Afin de les récompenser un diplôme leur a été remis symboliquement. Ouest France 26/04/14 




UN FORUM DES METIERS ORGANISE PAR ET POUR LES COLLEGIENS

L'idée d'organiser un forum sur les métiers au collège Hée-Fergant revient à Michel Durdek, principal de l'établissement. Mais la mise en oeuvre et l'organisation de l'opération ont incombé à la vingtaine d'élèves de 3e qui ont pris l'option découverte professionnelle, sous la houlette du professeur de mathématiques, Jennifer Gautier.

Tout au long de la semaine dernière, les professionnels contactés par les collégiens, sont intervenus pour présenter leur métier. Pas moins de 26 corps de métier différents se sont relayés : du vétérinaire au notaire en passant par la sage-femme, la coiffeuse, le banquier, l'électricien, le maçon, le boulanger-pâtissier et même le sellier-bourrelier.

Des rendez-vous à la carte

« Chacun de ces élèves a pu rencontrer au moins deux professionnels », commente Jennifer Gautier. Car les rendez-vous étaient à la carte, en fonction des désirs d'orientation des élèves. Préalablement, chacun d'eux avait eu un entretien avec le principal et leur professeur afin de déterminer leurs centres d'intérêt. Le but de l'opération est de « soit les conforter dans leur idée, soit de les réorienter, soit de les aider à trouver leur voie d'orientation ». Car, en fin d'année ils devront faire un choix pour leur orientation professionnelle.

Jason, 15 ans, est conforté dans son idée « de me diriger vers la boulangerie-pâtisserie ». L'intervention de l'artisan Fabrice Lechevrel, « m'a bien plu ». Cindy a 14 ans. Elle a rencontré trois professionnels, « un vétérinaire, un boulanger-pâtissier et un gendarme ». Finalement « je souhaiterais intégrer la gendarmerie et faire partie d'une brigade cynophile ».

Le bilan de ce premier forum des métiers au collège est « très positif. Je tiens à féliciter les élèves et Mme Gautier pour leur implication. Nous remercions tous les intervenants qui ont accepté de venir à la rencontre des élèves et de prendre sur leur temps », indique Michel Durdek.
Ouest France 02/04/14



LE GENDARME EST VENU PREVENIR DES DANGERS D'INTERNET

Les élèves de 5e du collège Hée-Fergant ont bénéficié, jeudi, de l'intervention du gendarme Lebouc, de la brigade de Vimoutiers. Le militaire est venu les sensibiliser et les informer sur plusieurs sujets : les dangers liés à internet, l'utilisation des réseaux sociaux ainsi que la nocivité des ondes dégagées par les téléphones portables lors d'une trop importante exposition à celles-ci.

« Je les informe des différents risques qu'ils encourent ainsi que la réglementation en vigueur. Ce n'est pas parce qu'ils sont mineurs qu'ils sont exonérés de respecter la loi. Ils ne peuvent pas faire tout et n'importe quoi, notamment sur les réseaux sociaux comme télécharger des vidéos prises avec leur téléphone portable par exemple, montrant à leur insu, des professeurs ou des camarades de classe. » Cette intervention s'est déroulée dans le cadre des actions menées par le Comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté du collège. Ouest France 01/03/14

LES COLLEGIENS FORMES AUX PREMIERS SECOURS


L'infirmière, Françoise Fournier, et le conseiller principal d'éducation, François Labelle assurent depuis cinq ans les formations aux 1ers secours au sein du collège Hée-Fergant. « Les trois-quarts du personnel sont formés, y compris ceux relevant du conseil général », commente Françoise Fournier.

Lundi, l'attestation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) a été délivrée à 44 élèves de 3e ayant suivi la formation. Michel Durdek, le principal, tient à remercier Françoise Fournier et François Labelle car « grâce à leur implication, nos élèves et le personnel bénéficient d'une formation qui peut s'avérer bien utile dans le quotidien ».

Françoise Fournier ajoute que « dans le cadre du Comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté, le collège met en place de nombreuses interventions, tout au long de l'année, pour apporter aux élèves un maximum d'interventions éducatives et pédagogiques, afin de leur permettre de grandir et de s'ouvrir sur le monde extérieur, et de mieux comprendre les enjeux de la vie ». Les deux formateurs interviennent également auprès des élèves des classes de CM2 afin de les initier aux gestes de secours. Ouest France 26/02/14





LEILA ROSE WILLIS EXPOSE LA GALERIE D'ARTS DU COLLEGE

Dans le cadre du réseau d'espaces art actuel en collèges et lycées de Basse-Normandie, la galerie d'art du collège Hée-Fergant accueille des oeuvres de l'artiste plasticienne Leïla-Rose Willis. Native de Montpellier, elle vit depuis trois ans à Marseille. Elle a obtenu un diplôme national d'arts plastiques avec mention, en 2004, à l'école d'art de Rueil-Malmaison puis un diplôme national supérieur d'expression plastique, décroché en 2006, aux Beaux-arts de Rennes.

À 31 ans, l'artiste a effectué divers voyages de recherche qui l'ont conduite aux États-Unis, au Japon, en Équateur, en Amazonie et au Pérou mais aussi en Islande, etc. « Je pars pour me nourrir d'ailleurs », déclare l'artiste dont le travail est le résultat d'un mélange de cultures. Leïla-Rose Willis expose depuis dix ans.

La lettre H

L'exposition, dont les pièces ont été choisies par les collégiens, sous la houlette du professeur d'arts plastiques, Mélanie Bouron, présente « une mini-rétrospective de ce que je fais, et c'est une première. C'est aussi la première fois que je montre autant de pièces ! ».

L'une d'elles se trouve sur le sol où sont disposées mille grues réalisées en origami desquelles ressort la lettre H. « Je me suis inspirée d'une tradition japonaise. Une des représentations d'origami les plus célèbres est la grue du Japon. La grue est un animal important car il symbolise la longévité. »

La lettre H pour « héliport, hôpital, Hiroshima... ». Il y a aussi cette oeuvre, Enez-Eusa (île d'Ouessant en breton), réalisée en 2012, en résidence au sémaphore du Créac'h (Ouessant) avec le soutien de l'association Finis terrae, « un dessin à l'encre de chine sur papier Whenzou ».

À l'issue du vernissage, jeudi, Leïla-Rose Willis a animé des ateliers avec les élèves sur « les coiffes dans les différentes cultures ». En parallèle, épaulés par le documentaliste Thomas Ratier et par le professeur Philippe Jalabert, les élèves de l'option NTA-arts (Nouvelles technologies appliquées) ont interviewé l'artiste sur ses oeuvres, dans le but de rendre l'exposition interactive au moyen d'un flashcode.

Exposition à la galerie d'art du collège Hée-Fergant jusqu'au 27 février. Elle est ouverte au public les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 9 h à 16 h 30 ainsi que le mercredi matin, de 9 h à 12 h. Il suffit de se présenter à l'accueil de l'établissement Ouest France 18/01/14

LE COLLEGE PREPARE L'ACCUEIL DES NOUVEAUX ELEVES

Une matinée porte ouverte a été organisée, samedi, au collège Hée-Fergant. L'opération a mobilisé l'ensemble des personnels de l'établissement, tant sur le plan pédagogique qu'administratif. Principal, Michel Durdek explique qu'il s'agit, en substance, de préparer l'accueil des futurs élèves, et notamment des élèves de 6e. « Cette porte ouverte leur est destinée ainsi qu'à leurs parents ». Si tous les personnels ont répondu à l'appel, en revanche du côté des parents la mobilisation a été moindre. Le programme a débuté par une réunion d'information sur les projets pédagogiques ainsi que sur la vie au sein du collège. Les parents ont pu rencontrer et échanger avec les professeurs et suivre une visite guidée des installations.

La matinée s'est achevée par la remise du diplôme national du brevet aux anciens élèves de 3e. Ouest France 15/12/13